CROATIE

Merveille de l'Adriatique

Entre Split et Plitvice : itinéraire pour découvrir la Croatie en sept jours !


En juin 2021, nous voilà partis pour 7 jours à la découverte de la Croatie. Enfin, d'une partie. La Croatie est un pays qui n'est pas très grand, mais qui regorge de lieux à découvrir. Nous avons donc du faire des choix... Jamais simple quand on est de curieux voyageurs comme nous, mais notre itinéraire a été à la hauteur de nos attentes ! Je vous emmène avec nous !

BON A SAVOIR :

Covid : A cette période là, nous avions dû fournir un test PCR de moins de 48h pour entrer sur le territoire Croate, de même pour le retour en France. Ces consignes évoluent régulièrement, alors pour être surs d'avoir les bonnes informations, je vous conseille de consulter le site du gouvernement. Pour le retour en France, nous avions prévu dans notre planning de faire un test PCR à Split deux jours avant notre retour. Le test en Croatie est payant. Nous en avons eu pour 450 kunas (traduction en anglais comprise), ce qui fait environ 60€/personne. Voici un site avec les différents lieux où se faire tester, partout en Croatie. Egalement, vous devez remplir ce formulaire d'entrée avant votre arrivée.

Monnaie : La monnaie en Croatie n'est pas l'euro mais le kuna. 1 kuna = 0,13 euro. Vous trouverez un peu partout des bureaux de changes, mais attention, prenez le temps de vérifier leur taux, car cela peut coûter cher (nous avons "perdus" 60€ comme ça, plaisir...)


Transport : Concernant la compagnie aérienne nous sommes partis avec Volotea pour 60€ aller/retour pour faire Nantes-Split. Une fois sur place, si vous voulez voir un maximum de choses, il est indispensable de louer une voiture. La location de voiture est moins chère au départ de l'aéroport, et bien plus pratique. Je suis passée par le comparateur kayak, et nous avons fais confiance à l'agence Oryx. Pour cinq jours, nous avons payé 106€ (couverture complète comprise). Sachez que conduire en Croatie est très agréable, les routes sont en bon état et les indications accessibles pour tous.

Hébergement : Vous pouvez vous en sortir pour peu, nous avons changé de logement tous les soirs. J'avais accentué mes recherches sur Booking, pour des logements à moins de 50€ la nuit, avec une note minimum de 8. Résultat : nos logements nous ont coûté entre 32 et 48€. Je vous laisserai les liens au fur et à mesure de l'article.

loader


Jour 1 : Split

Après avoir récupéré notre voiture de location à l'aéroport, nous avons rejoins Split en quelques minutes. Arrivés par l'extérieur, la ville ne dévoile pas tout son charme avec ses nombreux immeubles délabrés. Nous étions un peu perplexes et avons donc eu envie d'en découvrir tout de suite un peu plus. Finalement, nous avons eu un coup de coeur pour la vieille ville. Elle nous a parfois rappelé Rome, avec ses petites ruelles pavées, ses places et ses vestiges romains, notamment le magnifique Palais de Dioclétien.


Découvrir Split de la meilleure des façons ? S'y perdre ! Baladez vous simplement, sans avoir de plans et soyez surpris à chaque coins de rues. Chaque recoins de Split à une ambiance différente, encore plus à la nuit tombée. Il y en a pour tous les goûts. Du restau à l'ambiance tamisée sur une petite place cachée, au bar au pied du Palais Dioclétien avec musique traditionnelle et dégustation de produits locaux.

Vous trouverez aussi de quoi faire la fête avec des parcs aménagés de différents stands de nourritures, de boissons qui vous servent au rythme de musiques électros, ou encore des restaurants typiques face à la mer...

Pour prendre un peu de hauteurs, je vous conseille de monter jusqu'à la terrasse du Vidilica. Là haut, vous aurez une vue panoramique de la ville, et à l'arrière, prenez un chemin qui longe la côte pour une petite balade au calme (direction l'église St. Nicolas).

Split regorge de bonnes adresses pour manger ou boire un verre. N'hésitez pas également à prendre à emporter, et à manger sur le port, face au soleil couchant.

Au cour de notre semaine, nous avons séjournés trois nuits dans trois hébergements différents à Split : le premier soir à cinq minutes à pieds de la vieille ville, le cinquième soir dans cette petite chambre idéalement placée, et enfin le dernier soir dans ce petit cocon. Ces trois logements sont très bien rapport qualité/prix, foncez !

  • loader

    Restaurant Bajamonti, Trg Republike

  • loader

    Face au Théâtre National, Trg Gaje Bulata,

  • loader

    Port de Split, Matejuška

loader


Jour 2 : Parc National de Krka

Après une bonne nuit passée à Split, direction le parc national de Krka. Comptez une petite heure de route, en passant par l'autoroute. Il y a deux entrées principales du parc, l'une se trouve à Skradin, l'autre à Lozovac. Nous avons préférés entrer par Lozovac, car le sens de la visite nous convenais plus. En effet, elle se termine par la découverte des fameuses chutes d'eau Skradinski Buk, les plus impressionnantes du parc. De quoi clôturer la visite à merveille.

Lors de votre arrivée à Lozovac, un grand parking gratuit est réservé aux visiteurs. Pour accéder au parc où se trouvent les chutes d'eau, il faut compter 200 kunas par personne, soit un peu plus de 26€. Nous avions pris en amont nos billets, directement sur le site. Une fois l'entrée passée, deux choix s'offrent à vous : prendre le bus (gratuit) ou y aller à pieds, comptez 45 min de descente et un peu plus de montée. Je vous conseille la descente pédestre, afin de vous immerger sans attendre dans ce cadre naturel sublime, avec le bruit des cascades en fond.

Comptez une heure (sans le temps des photos) pour faire le tour des cascades. C'est un écrin naturel préservé avec soin, un source de fraicheur d'une beauté incroyable. De juin à septembre, il est normalement possible de se baigner au pied des chutes Skradinski Buk. Je dis normalement, car nous y étions mi-juin, et cela n'était pas autorisé. Prenez le temps de vérifier avant d'être déçus sur place.

Une fois la visite effectuée, Il vous faudra reprendre la voiture pour explorer d'autres merveilles du parc. Notamment le monastère de Visovac. Celui-ci, je ne voulais pas le rater. Seule bâtisse au milieu de la rivière de Krka, au centre d'un petit îlot. Nous sommes restés à observer ce point de vu pendant de longues minutes, c'était tellement paisible..!

loader

Jour 3 : Zadar

Après Krka, nous avons changé de décor en prenant la route direction Zadar. Nous y avons passés la soirée, la nuit, puis l'avons vu se réveiller le lendemain matin. Zadar n'est pas une ville-musée mais elle incarne le dynamisme Croate, vivante et surprenante. Sur la petite péninsule où elle se trouve, vous y ferez vite le tour, prenez donc le temps de la découvrir. De nombreux bars et restaurants donne à Zadar toute son énergie. Nous avons dîner au Pet Bunata où nous nous sommes régalés... je vous le conseille, et l'accueil y est très attentionné.

A savoir : De l'autre côté de la ville par rapport au restaurant Pet Bunata, se trouve deux étonnantes curiosités d'art contemporain : l'Orgue Marin et le Salut au Soleil. L'Orgue Marin est une oeuvre unique au monde. Installé sous les marches en pierre qui donnent directement dans la mer, il émet une musique au gré des vagues. Moment de douceur assuré ! Quant au Salut au Soleil, il s'agit d'un cercle de 22 mètres de diamètre, qui emmagasine l'énergie des rayons du soleil toute la journée. Une fois ce dernier couché, il s'illumine au gré des vagues. Allez voir ce spectacle au couché du soleil pour un maximum de sensations !

loader

Jour 4 : Parc national des lacs de Plitvice

Photo : Début de la visite par l'entrée 1


Plitvice est l'incontournable lors d'un passage en Croatie ! C'est donc après avoir quitté Zadar la veille au soir, que nous rejoignons cette autre partie de la Croatie. Nous quittons la côte pour nous enfoncer dans les terres, bien plus sauvages et typiques. La route en elle-même est déjà superbe, entre les montagnes et la campagnes verdoyantes et peu exploitée, c'est un dépaysement assuré. Nous arrivons donc la veille au soir de notre visite des lacs, chez Ana et Ljubo, au sein de leur maison d'hôte. Je vous conseille sincèrement d'héberger chez eux. Vous vous trouverez dans un chalet typique croate juste à côté de l'entrée 1 du parc. L'accueil a été incroyable, nous en gardons un très bon souvenir, et le petit déjeuner préparé, avec grand soins, était excellent. (Ana nous a même donné les restes dans un petit sachet pour les encas de la journée...). Et petit plus : elle nous a proposé de laisser notre voiture chez elle lors de notre visite, pour nous éviter de payer le parking.

L'entrée du parc en mi-saison vous coûtera 110 kunas (16€). Si vous le pouvez, arrivez tôt à l'entrée du parc pour arriver avant la foule (les cars de touristes notamment), pour profiter d'une visite privilégiée. Vous aurez le choix entre deux entrée, la 1 et la 2. Elles desservent différents parcours, je vous conseille de vous renseigner à l'avance sur quel parcours vous intéresse le plus, pour y accéder par la bonne entrée.

Le plus long est le parcours H et fait 18 km. Si vous n'êtes pas férus de randonnées je ne vous le conseille pas. Il y a beaucoup de passages en forêt, où vous ne verrez pas plus de cascades que sur les parcours plus courts. Nous avons choisis le parcours C, très complet et varié. Alternant entre randonnées, transports en bateau électrique ou petit train. Comptez 8 kilomètres. Nous y avons découvert l'ensemble des cascades principales, et le spectacle fut EXTRAordinaire ! Ci-dessous, le plan du parcours C :


Le parc national des lacs de Plitvice est classé au patrimoine mondial de l'Unesco, et est considéré comme l'un des plus beaux parcs d'Europe, et nous n'avons pas été déçus ! Il est reconnus pour sa chaîne de 16 lacs en plateau, à l'eau turquoise, reliés entre eux par une centaine de chutes d'eau. Chaque cascade est différente mais pas moins impressionnante. C'est un cadre qui paraît presque irréel et arrêté dans le temps. Nous n'avions jamais vu un endroit naturel aussi beau, apaisant et qui nous a ébloui tout le long de la visite.

Le parc est ouvert toute l'année, à des horaires différents selon les saisons. Le coeur de l'été n'est pas conseillé car il y a moins d'eau, les chutes sont alors moins impressionnantes. Le printemps avec le début des beaux jours est idéal pour s'y balader lors d'une journée ensoleillée. Mais l'automne et l'hiver valent le coup aussi, quand le parc s'habille de ses robes oranges ou blanches... L'hiver est assez rude là bas, il peut faire jusqu'à -15°, les lacs sont donc enneigés presque assurément tous les hivers. Nous y retournerons à une autre saison, c'est décidé !

Jour 5 : Šibenik et Trogir

Après avoir passé la nuit entre les lacs de Plitvice et Šibenik, du côté de Rovanjska (que je ne vous conseille d'ailleurs pas), nous partons à la découverte de ces deux belles cité de caractère !

Šibenik est une toute petite ville, qui réserve de multiples surprises. Il fait bon flâner au coeur de son quartier médiéval à la découverte de façades plus colorées et atypiques les unes que les autres. Elle est animée par de nombreux magasins d'artisans, et autres commerces. Ne loupez pas la sublime cathédrale Saint-Jacques, joyau architectural de la côte dalmate, entièrement bâtie de pierres provenant des îles voisines.

Un peu plus bas, sur la route direction Split, se trouve Trogir. Trogir est davantage touristique, et donc vivante, mais peut être un peu moins charmante. Elle vaut tout de même le détour. Trogir, entourée de remparts médiévaux, se trouve sur une minuscule île, reliée à la terre par des ponts. Elle est inscrite au patrimoine mondiale de l'Unesco, car de nombreux beaux édifices sont encore intacts. Il faut donc faire abstraction de la foule pour découvrir tout ses charmes.

loader


Jour 6 : Hvar

Après une journée à découvrir Šibenik et Trogir, nous sommes revenus à Split, pour y passer la nuit et prendre un ferry direction l'île de Hvar, le lendemain matin. Nous avons voyagé avec la compagnie Kapetan Luka, qui propose la traversée en 1h (la plus courte possible), et pour autant pas plus chère que les autres. Comptez 110 kunas aller/retour par personne, soit un peu moins de 15€. Nous y sommes restés deux jours et avons été hébergés dans un petit cocon d'amour. Ce logement est idéalement placé, et ultra fonctionnel. Mais surtout, l'accueil y est exceptionnel, je vous le recommande !

L'île de Hvar est un autre incontournable en Croatie, c'est une de nos destinations favorites sur notre séjour, vous allez comprendre pourquoi.

loader

Pour notre première journée sur l'île, nous sommes restés à la ville du même nom : Hvar. Une journée speed parce que nous voulions la découvrir sous tout les angles, et croyez moi c'est une sacré beauté ! Nous avions entendus que le plus beau en Croatie, ce sont ces îles, et en effet, cette ville n'a rien à envier à toutes les villes côtières ! Faire le tour du port vous demandera déjà du temps, car vous vous arrêterez toutes les minutes pour faire une nouvelle photo. Ces pierres blanches harmonisées avec les couleurs pétantes des habitations lui donne un charme sans conteste. Pour en voir un peu plus, nous avons emprunter le chemin côtier Šetalište Tonija Petrića. Vous y trouverez plusieurs petites criques pour vous baigner dans la mer Adriatique. Pour vous rafraichir après une bonne baignade, vous aurez le choix entre plusieurs bars directement nichés sur la roche avec des installations idéales pour flâner le reste de l'après-midi ! Le soir, pour admirer le couché du soleil, passage obligatoire à la forteresse espagnole. Vous pourrez y admirer un magnifique panorama de toute la baie. (voir photo ci-dessus)

Jour 7 : Hvar



Pour notre deuxième journée sur l'île, et avec les conseils de notre hôte, nous avons loué un scooter pour parcourir les alentours de la ville. Vous trouverez plusieurs agences de locations non loin du port de Hvar, proposant, à quelques euros près, la même prestation. C'est donc en deux roues que nous sommes partis, tout d'abord, direction Milna. A environ 15 minutes de scooter, Milna est un petit village, où le temps s'arrête. Bien plus calme que sa voisine Hvar, elle offre un panorama à couper le souffle et des balades très agréables.

A 10 minutes de scooter de Milna, se trouve la plage de Malo Zaraće. Petite crique paradisiaque, et je trouve ce mot encore un peu trop faible, face à temps de beauté. Une nuance de bleus artistique, nous a laissé sans voix. Nous nous sommes assis, et avons observé ce décor de carte postale pendant de longue minutes.

Puis, nous avons repris la route direction la plage de Dubovica, pour nous y baigné. Le chemin pour y accédé est un peu escarpé, mais offre une vue magnifique. L'eau est translucide, vous pourrez observer des milliers de poissons, avec le chant des grillons en fond. Un petit snacking est installé dans une des anciennes demeures en pierres blanches.

Après quelques heures de baignade et de sieste sur la plage, nous sommes retournés à Hvar, par la vieille route, passant par Velo Grablje et Brusje. Cette route est peu fréquentée, pourtant c'est le paradis de la lavande et de la vigne, face à l'infinie mer Adriatique. Ce fût un superbe moment pour clôturer notre séjour sur l'île.

loader

Milna

loader

Plage Malo Zaraće

loader

Plage Dubovica

BILAN

Suite à ce séjour en Croatie, nous avons seulement envie d'y retourner, pour en voir d'avantage. Ce pays est pleins de surprises et est clairement sous-côté. Une multitude de paysages, divers et variés, s'offrent à vous. La Croatie compte seulement 4 millions d'habitants, il est donc très simple de se dépayser, loin des villes animées. Lors de notre périple, nous sommes également passés par des lieus dits, où le temps s'est arrêté, et où les traces de la guerre (30 ans en arrière), sont encore visibles.

C'est un pays très attachant par son histoire, ses habitants, ses coutumes et sa gastronomie. Un réel coup de coeur.

D'autres merveilles restent à découvrir, pour en voir d'avantage, deux semaines sur place me semble bien. Notamment pour aller à Dubrovnik. Cette ville musée à ciel ouvert, nous voulions énormément la faire, mais nous n'avions pas le temps. Attention, entre Dubrovnik et le reste de la Croatie, se trouve la frontière Bosnienne. Il vous faudra donc traverser le pays, et donc passer les douanes. En ce temps de Covid un test PCR est également nécessaire pour la Bosnie. Autre solution : prendre un ferry pour rejoindre le nord de la Croatie.

Ce voyage a été un véritable coup de coeur pour Mathieu, comme pour moi. J'espère qu'il en sera autant pour vous ! Doviđenja !